• Chirurgie de l'obésité

La chirurgie de l'obésité est efficace mais ne s'applique pas à tout le monde. Elle s'adresse aux personnes motivées et consciencieuses car il faut supporter la restriction alimentaire que cela entraîne et s’astreindre à une bonne hygiène de vie (éviter le tabac et l’alcool, faire du sport, manger doucement, éviter le sucre, boire entre les repas…)

Peuvent prétendre à cette chirurgie les personnes de plus de 18 ans, ayant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40, ou supérieur à 35 et souffrant de complications liées au surpoids (hypertension artérielle, diabète...)

La décision d'une intervention nécessite une prise en charge au sein d'une équipe médicale spécialisée (nutritionniste, psychologue, diététicienne, gastro-entérologue...). Il n’y a pas de meilleur technique ni de solution miracle ! L’opération est une aide pour limiter vos apports alimentaires et caloriques. Le suivi est la partie la plus difficile. Le suivi est régulier (tous les ans) et à vie !

Les interventions

  • Anneau Gastrique

    C'est l'opération la plus simple. Il s'agit d'une technique restrictive pure. On restreint le passage des aliments dans l'estomac. Actuellement, on ne la propose qu'exceptionnellement.

    Il s'agit de mettre une petite ceinture en silicone, gonflable (on parle d'anneau ajustable ou gastroplastie ajustable), autour de l'estomac. L'opération dure 30 minutes. C'est une technique parfaitement réversible mais qui peut se compliquer.

    Cette technique nécessite un suivi régulier (tous les 3 mois) et des contrôles réguliers (pour vérifier que l'anneau reste bien place et que l'anneau ne se dégonfle pas).

    L'ablation d'un anneau est une simple opération et on peut pratiquer n'importe quelle autre technique par la suite.

  • Sleeve gastrectomie

    C'est l'opération la pratiquée actuellement mais ce n'est pas forcément la meilleur mais elle est simple, rapide et efficace.

    La gastrectomie longitudinale (Sleeve en anglais veut dire manche) agit sur la restriction. On enlève 75% l’estomac en coupant dans le sens de la longueur. L’estomac restant ressemble à une manche de chemise ou un tube. Ce petit estomac va être donc rapidement rempli lors d’un repas. Vous aurez l’impression d’avoir l’estomac plein car ce tube a une petite capacité d’environ un à deux pots de yaourts.

    Il s'agit d'une ablation des 2/3 de l'estomac.

    Le principal problème est la reprise de l'alimentation qui doit être très progressive car il faut que les agrafes tiennent. Si les agrafes ne tiennent pas, il survient une fistule qui entraîne des complications graves.

    En cas de saignement ou de fistule il faut réintervenir. On fait une opacification le lendemain de l'intervention (Transit Oeso Gastro Duodénal TOGD) pour vérifier l'absence de fuite (ou fistule). En cas de test positif, il faut réintervenir par une intervention chirurgicale ou en mettant des drains durante une fibroscpie gastrique.

  • By-pass gastrique

    Le by-pass en Y est une dérivation des aliments (c'est à dire qu'on modifie leur trajet habituel) : on partage l'estomac dans le sens de la largeur. On crée ainsi un nouvel estomac qui a la capacité d'un pot de yaourt et on le relie directement à l'intestin grêle de telle sorte que les aliments ingérés passeront directement dans l'intestin grêle. C'est un court-circuit.

    Votre estomac se remplira aussi vite qu'avec une sleeve, mais les aliments passeront directement dans l'intestin grêle.

    On parle de bypass en Y parce que l’intestin grêle aura un trajet " i " grec (Y).

    Ce court-circuit va avoir plusieursavantages majeurs :
    • La première est la stimulation des hormones qui améliore la glycémie et par conséquent le diabète
    • La deuxième est la diminution de l'absorption des graisses
    • Cela entraîne un dégout pour les aliments gras et le sucré!
    C'est une intervention plus technique qui nécessite une bonne expérience chirurgicale.
  • Re - sleeve

    Il s’agit d’une ré-opération » après une sleeve qui n’a pas bien fonctionné. On parle de mauvais fonctionnement quand la perte de poids n’est pas conséquente et que le patient ne ressent pas du tout le sentiment de satiété. En général, cela arrive quand les consignes diététiques ne sont pas suivies. Mais cela peut arriver que l’intervention n’ait pas été bien réalisée. Dans ces cas, l’estomac se dilate très rapidement après l’intervention

    Il est nécessaire de faire un bilan radiologique. Le Transit Oeso Gastro Duodénal montre une poche gastrique importante (photo jointe TOGD ReS). L’intervention est très simple et consiste en une nouvelle Sleeve sur la précédente Sleeve.

  • Coelioscopie exploratrice

    Il peut être parfois nécessaire de faire une exploration avec la caméra de coelioscopie en cas de douleurs récidivantes.

    Bien souvent, avec les examens classiques, on arrive à découvrir la cause des douleurs.

    Il peut s'agit de calculs biliaires (10 à 20 % des opérés d'une chirurgie bariatrique auront des problèmes avec leur vésicule bilaire). On pratique une cholécystectomie (intervention réalisée le plus souvent en hospitalisation ambulatoire).

    Il peut s'agir de douleurs en rapport avec une éventration (on parle de chirurgie pariétale) et il faut réparer avec la mise en place d'une plaque.

    Parfois, les examens ne retrouvent rien. Il faut faire une exploration avec la caméra de la coelioscopie. On retrouve bien souvent des adhérences qui peuvent être libérées durant cette intervention.

    Coelioscopie exploratrice - Chirurgie de l'Obesité
  • Cinique du Palais - 25 avenue Chiris
    06130 Grasse
  • +33 04 97 01 15 67
  • 06 89 98 18 02
  • Fax. 09 70 61 69 20

Dr Nicolas Cardin
CHIRURGIE VISCÉRALE ET OBÉSITÉ

En naviguant sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour vous proposer des fonctionnalités sociales ou mesurer notre audience.